Fête des morts mexicaine


La fête des morts mexicaine

fete_des_morts-mexicaine

Cette fête est une tradition d’origine préhispanique, il existe des vestiges archéologiques  qui prouvent que cette fête existe depuis plus de 3 000 ans chez les mexicas, les mayas, les totonacas et d’autres peuples de la région. Aujourd’hui l’UNESCO a déclaré cette célébration patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

La fête démarre la veille du 1 novembre et continue jusqu’au 2 novembre. D’après la tradition l’esprit des morts continue à vivre au Mictlan, à cette date les morts reviennent pour rejoindre les vivants. Cette commémoration se mélange des fois avec la fêtes des « tous les saints » de la religion catholique et dans le nord du Mexique avec la fête de halloween des Etats-Uniens.

Au Mexique cette fête concerne riches et pauvres, qui pour recevoir ses défunts mettent à leurs disposition des repas et des boissons  pour les gâter.

Le plus étonnant pour les étrangers est que cette démarche est une fiesta! Pas de larmes ni de chagrin ni de pleurs !

Les symboles de la fête

altar-de-muertosL’autel des morts

« La ofrenda de día de muertos » faite avec les objets les plus chers des défunts, leurs repas et leurs boissons préférées. Il y a une structure basique que nous traiterons sur un autre article, mais en général chaque famille fait à sa façon.

La fleur de cempazúchitl

Cempasúchil, cempaxóchitl, cempoa, cette fleur est caractéristique de cette époque de l’année, pour les tombes et les autels des morts on utilise cette fleur, pour cela on l’appelle « la flor de muertos »

cempa2En France elle est appelé « Rose d’Inde » car elle est souvent confondue avec une autre espèce mais elle est bel et bien originaire du Mexique.

Dans les autels, on forme avec cette fleur des petits chemins pour les morts car il existe la croyance que ces fleurs guident le chemin de défunts.

Les « calaveras »

dulces mexicanosFaites avec du sucre, du chocolat ou d’amarante, elles affichent sur leurs front le prénom des morts… ou de vivants !

Ne vous gênez pas si quelqu’un vous offre un crâne avec votre prénom, c’est pour vous faire plaisir !

Le pain de mort

pan-de-muertoC’est une spécialité de cette fête, il s’agit d’un petit pain sucré et parfumé à la fleur d’oranger (esencia de azahar) en forme des cranes, des os et saupoudré de sucré.

Les « calaveritas » en vers ou poèmes

Ces mots sont des vers satiriques et drôles pour faire la caricature d’un personnage connu face à sa mort…  il ne faut pas avoir peur ! C’est pour s’amuser!

Le 2 novembre les journaux nationaux publient des écrits des politiciens et des artistes. Un exemple:

Calaveras politicas

 

 

Les mexicains se moquent de la mort, certes  mais ils ont aussi beaucoup de respect pour elle et pour leurs morts…


1 commentaire

Laisser un commentaire